Accueil » ARTICLES » Apprendre les cépages : le gamay et ses caractéristiques

Apprendre les cépages : le gamay et ses caractéristiques

Le gamay est un des cépages facile d’accès, qui est souvent apprécié des néophytes en oenologie, ou auprès de ceux qui souhaitent apprendre à apprécier le vin rouge. Je souhaitais dès lors consacrer un article pour vous permettre d’apprendre les caractéristiques du gamay et comprendre ce cépage.

Le gamay est un cépage qui donne des vins rouges. Il peut également être élaboré en vin effervescent, comme dans le crémant de Loire par exemple.

Nous allons voir ensemble quelle est LA région du gamay, quelles sont ses caractéristiques visuelles et aromatiques, des conseils d’accords mets et vin et son potentiel de garde.

apprendre le gamay qui est le cépage principal du Beaujolais
Le gamay est le cépage principal du Beaujolais

Sa localisation

La patrie du gamay, c’est le Beaujolais ! C’est le cépage principal pour les vins rouges et ce tant pour les vins primeurs (Beaujolais nouveau) que pour les crus du Beaujolais (Morgon, Brouilly, Côtes de Brouilly, Moulin à vent…). Il s’épanouit admirablement bien sur des terroirs de sols granitiques et silicieux. Actuellement, il est planté sur 22.000 hectares en Beaujolais, pour un total de 33.000 hectares sur l’ensemble de la France.

Au Moyen-Age il était également planté en Bourgogne jusqu’à ce que Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, ordonna d’arracher tous les plants de gamay, qui risquaient de faire de l’ombre au pinot noir qu’il aimait tant. Philippe le Hardi n’ayant pas de pouvoir en Beaujolais, le gamay y est resté maître. Il reste présent dans une appellation de Bourgogne, en assemblage avec le pinot noir : le Bourgogne passetoutgrain.

Pour le reste de la France, c’est en Loire qu’on le retrouve également le plus, un peu dans le Sud-Ouest et dans d’autres régions vraiment secondaires.

Le gamay est un cépage assez sensible aux maladies comme l’oïdium ou le botrytis et aux gelées tardives. De ce fait il peut aussi être vinifié en vin rouge moelleux, par la sélection de grains nobles. Il se cultive plus facilement dans des régions au climat septentrional où il peut donner beaucoup de raisins.

Dans le reste du monde, il est assez peu présent. Bien qu’il soit assez planté bien en Suisse, il reste anecdotique en Italie ou dans les Balkans.

Ses caractéristiques

Caractéristiques visuelles

Le gamay est un cépage rouge à jus blanc. Cependant, la pellicule colore le jus de manière assez importante. La robe des vins à base de gamay est généralement sur des tons violacés, avec une intensité peu profonde.

Caréctéristiques aromatiques

Le gamay donne de très bons résultats en macération semi-carbonique. Dès lors, il développe des arômes très fruités, comme le cassis, la framboise, la cerise. Dans certains Beaujolais nouveau on peut retrouver des arômes de bananes. Il faut savoir que cela n’est pas lié au cépage mais plutôt aux levures ajoutées par le vigneron, qui apporteront ces arômes particuliers. Parfois l’on peut retrouver également des notes d’épices.

Les vins à base de gamay sont également des vins qui contiennent peu de tannins et une acidité tout de même bien présente.

Accords mets et vins

Par ses arômes de fruits et ses tanins souvent fondus, c’est un vin qui va admirablement accompagner vos apéritifs, tapas ou charcuterie. Ce sont généralement des vins qui se boivent facilement, et qui peuvent même parfois être servis plus frais.

Si vous dégustez un cru du Beaujolais, vous pourrez cependant trouver des vins plus puissants, si vous êtes sur l’appellation Morgon ou Moulin-à-vent par exemple. Dans ce cas, votre vin s’invitera aisément en accompagnement d’une terrine de gibier, d’une salade de gésier ou d’un jambon grillé par exemple.

Potentiel de garde

De par l’absence de tanins et les méthodes d’élaboration, la majorité des gamay doivent être consommés sur leur jeunesse. Cela est encore plus vrai pour les vins primeurs évidemment, qui doivent être bus rapidement.

Néanmoins, les crus du Beaujolais peuvent bénéficier de quelques années en cave, mais maximum 10 ans.

Voilà qui clôture un nouvel épisode des articles pour apprendre les cépages, avec le gamay.

Et vous, aimez-vous les vins à base de gamay ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;-)

2 commentaires sur “Apprendre les cépages : le gamay et ses caractéristiques”

  1. jean claude poussin

    Bonjour,
    Auriez vous un producteur de gamay en moelleux à me recommander, j’ignorais que cela existait…
    merci par avance et bon dimanche
    JCP

Laisser un commentaire